De la communication d’hier à la communication numérique…

Remettre la communication au centre du « village numérique »…

objectifIl faudrait sans doute revenir d’une île déserte (sans wifi 😉 !) pour n’avoir pas entendu parler de transformation numérique… Idem pour n’avoir pas perçu l’impact du numérique sur la communication ! Mais… cette résonnance sans fin donne-t-elle les clés pour comprendre et réussir cette mue ? Certes non. Voire même à l’inverse, créer du stress, des blocages !

Pourquoi ne pas remettre l’église (la communication) au centre du village (l’entreprise)… et revisiter quelques fondamentaux ?

On pourrait commencer par observer une constante « utile » entre la communication d’hier et la communication digitale. Ce serait alors certainement la réponse à la question « à quoi sert la communication » ! Qu’elle ait été posée il y a quelques décennies, ou qu’elle se pose aujourd’hui, elle génère quasiment toujours autant de réponses que d’interlocuteurs… C’est bon à savoir ! Hier comme aujourd’hui, pour limiter le champ des réponses sur les finalités de la communication, peut-on convenir qu’elle doit répondre à un objectif défini par l’entreprise ou l’organisation ? Mais attention… Donner un objectif à la communication d’entreprise, c’est déjà la considérer comme un projet stratégique !

La question se pose encore : communiquer, pour quoi faire ? Entre héritage culturel et enjeux…

Si l’idéal est de démarrer par la définition de l’objectif que l’on veut donner à sa communication, cette démarche peut se faire à tout moment. Mieux vaut tard que jamais ! Définir cet objectif peut paraitre simple, mais l’expérience montre que très souvent l’entreprise rencontre des difficultés pour formaliser de façon consensuelle, ou même stratégique, ce à quoi peut bien servir sa communication ! Cette difficulté relève pour partie de l’héritage culturel de la communication d’hier qui véhicule encore souvent une image négative… Il n’est pas rare en effet, lorsque l’on accompagne les équipes dans l’identification de cet objectif, d’entendre certains qualifier la communication de « danseuse du président » ou de « source de tous les maux » de l’entreprise !

Cette image de la communication d’hier lui colle encore souvent à la peau et entraîne parfois des raisonnements quelque peu schizophrènes ! En effet, les dirigeants perçoivent les nouveaux enjeux « infligés » par le numérique. Ils mesurent la dimension prise par les médias numériques et la nécessité d’y prendre place… Sans toutefois parvenir à écarter totalement cet atavisme problématique !

Se sentir écartelé entre ces ambivalences face à cette littérature pléthorique évoquant la force et le pouvoir du web… reste normal ! Mais la tâche n’est immense que lorsqu’on la globalise… Avoir défini un objectif, c’est par exemple se donner la possibilité de cerner les meilleurs médias permettant de l’atteindre, dans les meilleures conditions pour l’entreprise. Une des premières tâches d’un bon « conseil en stratégie de communication » sera d’aider son client à identifier cet objectif et « les meilleures armes » pour entrer dans l’arène médiatique !

ligne-fine

 

Catégories
0 Comments
0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire