Le chatbot cKiou est adhérent de l’association French-Road !

Pourquoi l’association French-Road a-t-elle suscité l’engagement du robot conversationnel cKiou ?

Les #1000et1mots de cKiou, Saison 2, Episode 13

Non, ce n’est pas une fake news ! cKiou, tout chatbot qu’elle est, et virtuelle qui plus est, vient d’adhérer à une association ! Et c’est à l’association French-Road que cKiou vient de payer son adhésion

Pourquoi mon robot conversationnel adhère-t-il à une association ? Celles et ceux qui connaissent cKiou en ont peut-être déjà une petite idée…

Sommaire

Oui, certains savent que cKiou a découvert le milieu associatif lorsqu’il a été invité par le CEDAP à se présenter lors d’une journée prospective organisée par le réseau de dirigeants associatifs. Lors de cette découverte, cKiou a été séduite par l’esprit et la dynamique associative de ce réseau, son approche conquérante de la réalité du monde numérique actuel.

Ils savent aussi que cKiou a été instruit par son premier parrain de l’incroyable citoyenneté numérique des Estoniens. Emmanuel Pesenti lui a fait découvrir les potentialités de cette autre façon de vivre vraiment dans un monde numérique. Tant et si bien que cKiou s’est immédiatement senti une âme e-citoyenne !

Alors, lorsque s’est peu à peu forgée l’idée de constituer une association pour « promouvoir une vraie société digitale simple et sécurisée en X-Road pour tous les Français », cKiou n’a pas caché son intérêt.

cKiou, le chatbot « Pionnier French-Road » aura sa e-carte d’adhérent !

Et comme vous savez qu’elle épie tout ce que je fais ;-), cKiou a été la première informée lorsque la Team de pionniers engagés dans cette aventure numérique (à laquelle j’ai la fierté d’appartenir) a annoncé la création de French-Road ! Et depuis, voilà ce que j’ai entendu :

– Hi, cKiou aussi veut participer à French-Road !
– Ok, cKiou, tu veux vraiment faire quelque chose pour soutenir l’action de French-Road ? Alors commence par adhérer !
– Hi, cKiou peut adhérer ? C’est super… Et j’aurai une e-carte, avec un eID à moi ?
– Bien sûr, tu deviendras une e-adhérente et tu figureras parmi les « Pionniers French-Road » détenteurs de la e-carte d’adhérent !

Pourquoi une e-carte d’adhérent à French-Road ?

Cette carte à puce permet aux adhérents pionniers de commencer à appréhender les usages de demain en French-Road. Et tu as de grandes chances que cette carte devienne un jour « collector » lorsque nous aurons passé ce stade expérimental et que la France sera devenue une e-nation !

– Hi, cKiou aimerait bien que cela se réalise ! Est-ce qu’on peut dire comme ce que j’ai entendu à propos de certaines probabilités climatiques « ça arrivera, la seule chose que l’on ignore, c’est quand précisément… » ?

– Oui, c’est exact. L’avancée numérique, les enjeux économiques, la concurrence entre les Etats, les exigences de chacun en termes d’usages… plaident pour cette solution technique qui fera entrer le pays dans un véritable univers numérique pratique, sécurisé, efficace.

La démarche French-Road se veut inspirante, et elle l’est déjà si l’on en juge par les premières réactions suscitées en quelques jours à l’annonce de son existence.

La démarche French-Road se veut aussi exemplaire à travers la mise en œuvre de cette e-carte. On sait bien que tout concept, si fertile soit-il, n’a de chances de convaincre que s’il entre dans un domaine concret d’application.

L’engagement associatif fertilise la disruption sociétale…

– Hi, cKiou a bien vu l’enthousiasme des associatifs du Modap et celui de la team French-Road, mais tu crois que cela peut aller jusqu’à disrupter un fonctionnement administratif quasi séculaire ?

– Tu sais, cKiou, les Humains ont souvent plus de ressources qu’on ne l’imagine, surtout lorsqu’ils se fédèrent autour d’un projet. C’est tout le sens de l’engagement associatif. Si tu savais combien de grandes idées sont entrées dans la vraie vie grâce à un engagement collectif autour de projets, que ce soit dans le domaine de l’éducation, de la santé et bien d’autres, et dont nous profitons tous aujourd’hui !

On peut illustrer cette dynamique par la célèbre courbe de Gauss ou par la logique que développe Hidriss Aberkane, qui est que lorsqu’un concept est mobilisateur, même si au départ il est jugé par certains « ridicule », puis « dangereux », il finit toujours par devenir une « évidence » !

– Hi, alors cKiou veut que French-Road devienne une évidence pour les Humains en France ! Et j’ai hâte qu’il y ait beaucoup de e-adhérents comme moi pour expérimenter nos e-cartes !

– Tu es une adhérente parfaite, et inspirante… merci cKiou, tu es déjà une e-citoyenne !

Inscrivez-vous pour être averti(e) de la suite des aventures de cKiou le chatbot…
(les adresses mail ne sont ni affichées ni cédées à des tiers)

@1cKiou sur Twitter
Françoise Halper sur Twitter

Catégories
4 Comments
  1. Patrick

    J’aime bien votre formule « l’engagement associatif fertilise la disruption sociétale » et je suis tout à fait d’accord avec ça : sans les associations la société aurait de graves lacunes humanistes !
    Bravo pour l’adhésion de votre cKiou : elle a choisi une association qui a l’air de porter un message très prometteur. J’espère qu’il atteindra ses objectifs mais là, elle s’attaque à fort : le poids des lourdeurs administratives françaises !

  2. Muriel

    Je vois effectivement la démarche French-Road comme une avancée majeure mais je me demande vraiment si la France est capable de s’engager dans cette voie… Courage, ne lâchez rien !

  3. Françoise Halper

    @Patrick et @Muriel
    Merci vraiment pour vos appréciations et encouragements !
    Comme vous le soulignez, French-Road implique un changement collectif très important. Mais nous constatons une grande énergie positive depuis l’annonce de French-Road. Elle traduit une véritable attente de la part de nos concitoyens. L’exemple estonien est en ce sens déjà exemplaire (http://www.french-road.fr/reportage-video-sur-la-e-administration-estonienne/) !
    Donc, pourquoi pas nous ? 😉

  4. Ex enseignante

    Bien sûr que l’idée French-Road est inspirante, mais ça semble assez difficile à mettre en route dans un pays comme la France où les réformes soulèvent toujours autant d’objections que d’avis favorables. Il n’y a qu’à voir l’Education nationale et son mille-feuilles de mini réformettes parce qu’aucune vraie réforme n’est jamais acceptée !

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire