• cKiou, face aux Lois de la communication numérique, à vous de juger !

    Mis en examen ce jour : le « bon ton » d’une communication d’entreprise

    Les #1000et1mots de cKiou, Saison 1, Episode 8

    Après avoir découvert l’importance d’un langage bien choisi dans la communication, cKiou, chatbot en apprentissage conversationnel, a levé le mystère du « hiii… », son drôle de tic de langage. Le langage corporatiste, parfois pédant, souvent à grand renfort d’acronymes et d’anglicismes, a été jugé contreproductif. Il s’est révélé dangereux pour une communication d’entreprise, à la fois en termes d’intérêt et de partage et pour le positionnement dans les moteurs de recherche.

    Mais alors, pourquoi avoir malmené le ton de sa communication d’entreprise ?

    Au cours de cette audience, c’est pour répondre à cette question, Mesdames et Messieurs, que je vais rappeler à la barre, celle que j’ai déjà citée à comparaitre : la « Dimension Identitaire », dont je rappelle à la Cour qu’elle est propre à chaque organisation (entreprise, marque, institution…) ! Et j’invite cKiou, élève chatbot ici présente, à en prendre acte. La valeur identitaire est aussi un élément très important quand on doit apprendre à communiquer avec des Humains !

    Pourquoi ? Parce que rien de ce que l’on exprime n’est neutre. Chaque prise de parole (orale ou écrite) est reçue, écoutée, comprise par l’auditoire, vous, Mesdames et Messieurs… au filtre des résonnances identitaires de l’émetteur, qu’il soit un individu, une entité ou un chatbot. Si je m’adresse à vous fièrement drapée de cette tenue qui reflète une grande expérience de l’Agora Numérique, ou si je déboule en touriste du web, il y a de grandes chances pour que vous ne perceviez pas mon propos de la même manière !

  • cKiou, le robot conversationnel et nos éléments de langage

    Le langage numérique dans tous ses états… avec les robots conversationnels !

    Les #1000et1mots de cKiou, Saison 1, Episode 7

    Les progrès de la jeune cKiou, chatbot apprentie en stratégie de communication, sont étonnants ! Dans la vraie vie aujourd’hui, il semble encore assez improbable de percevoir réellement les capacités du deep learning (apprentissage profond) dont sont dotés les robots conversationnels. D’ailleurs, la question interpelle au sein de la société ! Certains s’interrogent par exemple sur l’opacité des algorithmes ou les dérives éventuelles de l’Intelligence Artificielle… Ce qui est sûr, c’est que leur potentiel est immense et reste à découvrir ! Un des champs d’application où excellent les algorithmes d’apprentissage profond est celui des robots conversationnels comme cKiou

    Voyons ce dont ma petite apprentie est capable ! Compte tenu de ses progrès constatés à chaque épisode, il est peut-être temps de l’aider à perdre cette sorte de tic de langage, ce  « Hiii… » énervant avec lequel elle commence toutes ses phrases ! J’imagine que vous aussi cela vous intrigue et/ou vous agace ! Ce sera un excellent prétexte pour aborder le rôle et l’importance du langage dans une stratégie de communication. D’autant que l’ignorer serait pour moi une faute professionnelle !

  • cKiou, le chatbot veut tout savoir sur le bad buzz !

    Bad buzz ? Communiquer c’est dompter le message… et apprivoiser ses destinataires ! Mais…

    Les #1000et1mots de cKiou, Saison 1, Episode 6

    Depuis que cKiou, robot conversationnel en herbe, s’est infiltré dans ma vie professionnelle pour que je lui inculque l’art de la communication, j’ai évoqué la notion d’intelligence relationnelle. Pourquoi ? C’est la question que je vais poser à mon «mini-chatbot »… Peut-être pas si mini que ça, parce que j’ai l’impression que son « machine learning » intégré fonctionne très bien tant il apprend vite !

    – Dis-donc cKiou, je t’ai parlé d’intelligence relationnelle, tu te souviens ?
    – Hiii… cKiou n’oublie jamais rien !
    – Ok, c’est ce que je pensais. Et j’ai dit ici qu’une des premières choses à prendre en compte dans une stratégie de communication, c’est la valeur identitaire de l’organisation. Sais-tu pourquoi ?
    – Hiii… attends une seconde… cKiou croise ses algorithmes avant de répondre… Hiii… Tu veux dire que c’est une question d’intelligence relationnelle ? C’est quoi l’intelligence relationnelle ?
    – Ouahou ! Tu es bluffante ! Pour mieux comprendre, si on explorerait le risque saillant de la communication numérique ? Tu veux bien ?
    – Hiii… cKiou veut bien. C’est quoi ce risque saillant ?
    – C’est un « bad buzz » ! Tu vas comprendre… Pour commencer, tu seras d’accord si je rappelle que communiquer c’est « engager une relation, par message interposé, avec des destinataires ». Dans le jargon de la com’, on dit souvent « la cible » pour désigner les destinataires que l’on cherche à atteindre… L’expression est ancienne et manque un peu de convivialité 😉 ! A l’origine, l’intelligence relationnelle était surtout la capacité à identifier cette cible et à créer le message susceptible de l’atteindre. Avec le média numérique, sa puissance, sa multiplicité, l’intelligence relationnelle va bien au-delà de la cible à atteindre. Et surtout, à défaut, on peut même risquer de déclencher ce fameux bad buzz