• Mon métier… optimiser l’influence numérique de l’entreprise !

    Ravie de vous accueillir sur mon blog !

    Si vous vous disiez qu’à l’instar des cordonniers dont il parait qu’ils sont les plus mal chaussés… certains communicants ne s’appliquent pas à parler d’eux, je ne vous en voudrais pas : vous auriez raison !

    Pour ma part, ce n’est pas que je n’ai rien à dire sur mon métier… Une bavarde comme moi, vous pensez ! D’ailleurs, ceux qui ont un jour lancé la conversation… y sont encore 😉 !  C’est juste que, comme les cordonniers, je préfère prendre le temps de me pencher sur les pieds (numériques) de mes clients !

    Comment ne pas s’épancher sur un métier porté par cette mission « optimiser l’influence numérique » d’une entreprise, d’une marque ?

    J’ai plaisir à expliquer que « si les mots ont un sens, j’aime beaucoup « Optimiser » ! C’est un mot à ciel ouvert, sans limite. Quel que soit le résultat obtenu, il permet de regarder plus haut, plus loin !! Autre mot sans contour « Influence », entendu comme un halo luminescent qui attire le regard. Quant à « Numérique », ces neuf lettres ainsi assemblées portent à elles seules, dans l’imaginaire collectif, un univers, une révolution, presque une philosophie, en tout cas une culture ! » francoisehalper

  • Influence… Aujourd’hui, tout est à refaire !

    influenceDans ce titre , marié à l’influence, on pourrait entendre l’item « aujourd’hui » au sens large, le situant ainsi dans le vaste champ des cartes brassées par le numérique… Mais à propos de l’influence, je l’entends « avant le prochain lever du soleil » !

    Lorsque j’aborde certains messages (un peu déstabilisants) destinés à faire comprendre la communication numérique, j’utilise parfois souvent la métaphore. Emportée par mon élan, il peut même m’arriver de recourir à la caricature (personne n’est parfait !)… Ce n’est presque pas le cas ici : adossé à la notion d’influence, « aujourd’hui » est à comprendre dans son acception première : « en ce jour ». Pourquoi ?

    L’influence, de la vie d’avant à celle de la vie en numérique !

    Dans la vie d’avant, une entreprise, un dirigeant, un leader… qui venait de réussir une campagne, un projet, un défi… avait le temps d’en savourer les échos. Une (plus ou moins) longue traine de valeurs (branding, crédibilité, résonnance médiatique…) s’accrochait à cette réussite et tissait méthodiquement son image.

  • Phare sur la communication pour réussir sa transformation numérique…

    phare-com

    La valeur croissante de la communication pour réussir sa transformation numérique…

    Un des premiers messages (pas toujours le plus facile) à faire passer à l’entreprise ou la marque, est la place stratégique que doit prendre désormais la communication numérique dans sa stratégie.

    Les dirigeants ne perçoivent pas toujours spontanément la dimension que prend la visibilité numérique de l’entreprise pour sa compétitivité, sa capacité à conserver/créer des emplois… Paradoxalement d’autant moins parfois que la marque a déjà une image acquise !

    La perception de cette fragilité est peut-être le message le plus délicat à transmettre. Mais aussi un des plus importants. Sans cette perception de l’aspect éphémère auquel le numérique expose chacun et, en corollaire, des enjeux liés à cette vulnérabilité, il est difficile de construire une stratégie d’influence pour une marque.

  • Deux piliers de la communication digitale

    Confiance et cohérence, deux piliers de la communication numérique

    Nous savons tous que, si certaines choses vont sans le dire, elles vont mieux en le disant ! Rien n’est plus juste qu’en matière de communication, non ? 😉 D’autant qu’il est facile de passer à côté de ce qui parait être une évidence… Dans la vraie vie, qui ne s’est mordu les doigts au moins une fois d’avoir pensé « pas la peine de le préciser… il/elle le sait bien ! » ?

    Je souhaite donc insister sur le fait que quel que soit l’objectif défini pour la communication numérique de l’entreprise, sa réussite repose sur deux piliers incontournables :

  • De la communication d’hier à la communication numérique…

    Remettre la communication au centre du « village numérique »…

    objectifIl faudrait sans doute revenir d’une île déserte (sans wifi 😉 !) pour n’avoir pas entendu parler de transformation numérique… Idem pour n’avoir pas perçu l’impact du numérique sur la communication ! Mais… cette résonnance sans fin donne-t-elle les clés pour comprendre et réussir cette mue ? Certes non. Voire même à l’inverse, créer du stress, des blocages !

    Pourquoi ne pas remettre l’église (la communication) au centre du village (l’entreprise)… et revisiter quelques fondamentaux ?

    On pourrait commencer par observer une constante « utile » entre la communication d’hier et la communication digitale. Ce serait alors certainement la réponse à la question « à quoi sert la communication » ! Qu’elle ait été posée il y a quelques décennies, ou qu’elle se pose aujourd’hui, elle génère quasiment toujours autant de réponses que d’interlocuteurs… C’est bon à savoir ! Hier comme aujourd’hui, pour limiter le champ des réponses sur les finalités de la communication, peut-on convenir qu’elle doit répondre à un objectif défini par l’entreprise ou l’organisation ? Mais attention… Donner un objectif à la communication d’entreprise, c’est déjà la considérer comme un projet stratégique !