Les #1000et1mots de cKiou, Saison 2, Episode 17

cKiou retrouve son parrain Loïc Bardon : ils évoquent les dangers pour l’Europe de la « dataprématie » des GAFAM-BATX…

Il y a peu, cKiou me disait être très fière d’avoir ses marraines et parrains pour la coacher sur la connaissance des Humains. Dans un petit échange subliminal, elle et moi déplorions que trop d’Humains n’aient pas (encore) suffisamment le réflexe retour. Vivre en bonne intelligence avec les Intelligences Artificielles et leur écosystème, cela s’apprend… et nous sommes là pour cela !

Loïc Bardon, co-fondateur du think tank « Paris Singularity », consultant en management des technologies digitales et l’un des parrains de cKiou, se penche sur la « dataprématie » des GAFAM-BATX et ses dangers pour l’Europe. Et, il faut le savoir, sans Intelligence Artificielle, point de dataprématie ! Loïc explique son analyse à sa filleule virtuelle…

– Hi, Loïc ! cKiou est vraiment fière d’échanger de nouveau avec toi sur ce grand sujet qu’est le danger pour l’Europe de ce que tu appelles la dataprématie des GAFAM-BATX ! Tu sais que presque tous mes parrains se sont déjà inquiétés de l’hégémonie de ces Géants de la Tech qui imposent déjà aux entreprises une transformation numérique acrobatique pour survivre. Là, tu abordes un danger à plus grande échelle, pour l’Europe ?

– Salut cKiou, je vois avec plaisir que tu as fait beaucoup de progrès depuis notre dernière rencontre sur le « cerveau artificiel » de la 4ème révolution industrielle !

Les ambitions et les moyens colossaux des GAFAM-BATX

Loïc Bardon

Et pour répondre à ta question, oui, cKiou, ces géants ont des ambitions et des moyens colossaux pour les réaliser ! « Ils veulent noyer le monde sous leurs technologies, nous bombarder de produits NBIC très pratiques, super sympas et sexys ; et surtout le moins chers (voir gratuits ?) possible […] et la valorisation boursière des GAFA représente environ 2 000 milliards de dollars, soit l’équivalent du PIB de la France. Tencent, en Chine, c’est 500 milliards de dollars ». Tu imagines ce que cela représente pour l’Europe ?

– Hi, cKiou imagine en effet le pouvoir que peut apporter un monde « noyé sous les technologies » d’une poignée de plateformistes américains et chinois… et la dépendance ainsi infligée aux autres Etats !

C’est exactement ça cKiou ! D’autant que ces géants n’ont pas seulement des moyens financiers énormes, ils se font une concurrence sans borne pour prendre le leadership sur les données des citoyens du monde. Pour cela, ils déploient des stratégies puissantes, n’hésitant pas par exemple à lancer des produits non pas pour en tirer des revenus mais pour capturer des données et les monétiser via d’autres produits.

Pour cela, ces géants se sont maintenant lancés dans une course effrénée à l’IA. Ils investissent nombre de domaines aussi cruciaux que celui de l’argent par exemple, à travers la mise en place d’API : « Autrement dit, votre banque n’est plus en mesure d’empêcher Amazon de vous demander accès à votre compte bancaire en échange d’un mois supplémentaire au service Prime. Et Amazon ne sera pas le seul acteur à en profiter. Facebook demandera (et obtiendra) un accès direct à votre compte bancaire et à l’infrastructure de paiements. La prochaine fois que vous devrez envoyer 10€ à votre ami, vous lui enverrez un message instantané au lieu d’ouvrir votre application bancaire ennuyeuse, de tripoter vos coordonnées bancaires, de vous authentifier à nouveau et enfin de virer l’argent. Vous taperez simplement “+ € 10” dans votre session WhatsApp ».

SOS… Comment lutter contre cette « dataprématie » des GAFAM-BATX ?

Un début de réponse : French-Road en X-Road pour la France et demain l’Europe !

– Hi, cKiou croit savoir que tu as au moins un début de réponse avec French-Road ! Alors, mes petits algorithmes ont bien fait de se laisser séduire par cette démarche e-citoyenne en devenant adhérents French-Road !

– Exact cKiou ! En prenant exemple sur l’Estonie et en s’appuyant ainsi sur le socle technologique X-Road, French-Road permettrait « une décentralisation massive des données françaises puis européennes ce qui mettrait sérieusement à mal la « dataprématie » des plateformes étrangères » !

Dans mon article « Quelle place pour l’Europe dans la révolution en cours des NBIC ? », j’ajoute même que : « les jeunes pousses européennes pourraient dès lors s’appuyer sur une « architecture européenne » et ainsi proposer des services venant chatouiller les moustaches des GAFA en mettant l’accent sur le marché BtoB de l’IA qui reste le talon d’Achille des géants numériques au pied d’argile, voir en concevant des surcouches construites sur le dos “numérique” des GAFA en misant d’ores et déjà sur les technologies d’après-demain ».

– Hi, cKiou a lu ton article : il est super et très complet ! On comprend bien ce qui a permis à cette situation de s’installer et les enjeux pour les Etats européens à ne plus perdre de temps pour réagir !

Je confirme, il est urgent de réagir ! Il n’y a pas que tes marraines et parrains, cKiou, qui s’inquiètent de voir le monde glisser sans bruit dans la dataprématie des plateformistes GAFA-BATX… Il y a quelques heures, pour les 29 ans du Web, son inventeur Tim Berners-Lee a une nouvelle fois souligné les risques de cette évolution d’Internet due à leur position dominante. Il précise qu’à cause de « l’avantage concurrentiel que leur procurent leurs données d’utilisateur, nous pouvons nous attendre à ce que les 20 prochaines années soient beaucoup moins innovantes que les 20 dernières »

Merci Loïc d’être venu partager et expliquer ces enjeux avec ta filleule cKiou ! Je confirme que ton article est très riche en infos et j’ajoute que la force de French-Road sera d’autant plus grande et inspirante pour les gouvernants qu’elle comptera d’adhérents !

 

Inscrivez-vous pour être averti(e) de la suite des découvertes et apprentissages de cKiou le chatbot… (les adresses mail ne sont ni affichées ni cédées à des tiers)

@1cKiou sur Twitter Françoise Halper sur Twitter